Félicitations aux lauréats 2017 du prix du maître d’apprentissage !

lauréat Frédéric FLU

Frédéric FLU

Frédéric Flu est le lauréat 2017 du Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Engagement du maître d’apprentissage». Découvrez son témoignage

 

Participation au Prix du maître d’apprentissage

En plus de son poste de gérant, Frédéric Flu est très investi depuis trois ans dans le syndicat de la boulangerie d’Indre-et-Loire et travaille en étroite collaboration avec le Campus des Métiers de l’Artisanat, à Jouélès-Tours, où il est formateur et membre du jury. De son apprentissage chez les Compagnons du Devoir et du Tour de France, il garde une vraie passion pour la formation. Soutenu par la chambre de métiers et de l’artisanat d’Indre-et-Loire, c’est donc tout naturellement qu’il s’inscrit pour participer au Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Engagement du maître d’apprentissage ». Actuellement, l’entreprise accueille une dizaine d’apprentis en boulangerie, pâtisserie et restauration. Pédagogue et à l’écoute, Frédéric Flu leur montre que l’apprentissage est une chance et que le travail peut leur permettre de s’épanouir pleinement. On peut d’ailleurs voir dans sa boulangerie les diplômes des prix obtenus par ses jeunes, un par an minimum !

Au-delà du Prix…

Quand Frédéric Flu annonce qu’il est primé, ses apprentis ne sont pas surpris tant son engagement pour la formation est (re)connu. Il dédie cette récompense à toute son équipe et notamment à sa femme Clarisse qui encadre les jeunes avec lui dans l’entreprise. La formation est dans son ADN :
« Tous les ans, je fais venir, sur trois jours, des Meilleurs Ouvriers de France afin de me former aux dernières techniques. Les jeunes participent à ce moment d’échange privilégié. Cela leur montre que l’on se forme au métier tout au long de la vie ».

Souvenirs d’apprenti…

En ce moment, j’accompagne plus particulièrement Antoine, un jeune que nous avons en apprentissage dans l’entreprise depuis quatre ans. Il a décroché sa place pour le concours national des Meilleurs Apprentis de France (MAF) boulanger. Compétiteur dans l’âme, à dix-huit ans, il est déjà très prometteur. Nous allons organiser son temps pour qu’il puisse s’entraîner en vue de la prochaine étape du concours. S’il décroche son titre de MAF, je serai un formateur comblé. C’est une reconnaissance de son travail mais également de la qualité de notre formation. Je suis toujours très fier des prix que reçoivent mes apprentis. On a gagné en 2017 le Prix de la brioche feuilletée d’Indre-et-Loire ! Peut-être aurons-nous bientôt un meilleur apprenti de France…