L’édition 2018 du prix du maître d’apprentissage est lancée ! Inscrivez-vous en ligne

lauréat Nicolas GOUIN

Nicolas GOUIN

Nicolas GOUIN est le lauréat 2018 du Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Mobilité internationale ». Découvrez son témoignage

 

Portrait d’un artisan passionné

Influencé par sa famille, notamment par son père cuisinier, Nicolas Gouin choisit dès son année de 4e le pré-apprentissage pour devenir boulanger-pâtissier. Il se formera ainsi pendant huit ans dans différentes entreprises pour apprendre les rouages du métier.

Il débute son apprentissage au centre de formation d’apprentis du Havre où il obtient ses deux CAP de pâtissier et de boulanger. Déterminé à avoir un maximum d’expérience, Nicolas complète sa formation avec un BEP en boulangerie, une mention complémentaire, et un Brevet professionnel dans la même branche. Il participe également au concours national des jeunes entrepreneurs en boulangerie, à Paris. Il y décroche la deuxième place au podium, qui lui permet enfin d’ouvrir son entreprise en 2004.

Nicolas exerce aux côtés de sa femme, qui le soutient depuis toujours. Ensemble, ils misent sur le professionnalisme, l’échange et le partage au sein de leur équipe. L’ambiance est professionnelle et très familiale.

Participation au Prix du maître d’apprentissage

Lorsque Nicolas s’inscrit au Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Mobilité internationale », il le fait avec une pointe d’humour pour tordre le cou aux idées reçues. Implanté dans un tout petit village de sept cents habitants, l’idée d’échanges internationaux entre apprentis porte parfois à sourire.

En participant, Nicolas veut montrer que même en marge des grandes métropoles, l’apprentissage ouvre des portes vers l’étranger. Depuis plusieurs années, de nombreux jeunes apprentis de sa boulangerie ont ainsi bénéficié d’une expérience internationale.

Son apprenti actuel, Valentin, est notamment parti en Finlande pendant quinze jours en Erasmus cette année. Selon Nicolas, le maître d’apprentissage est un modèle pour les jeunes à qui il transmet un savoir-faire mais aussi un savoir-être. Proche d’eux, à leur écoute, il les accompagne dans leur parcours, quelle que soit la distance, en visant toujours la progression et l’excellence.

Sa plus grande fierté ? Voir les jeunes grandir et se responsabiliser. Une grande partie de ses anciens apprentis exercent aujourd’hui le métier de boulanger aux quatre coins du monde, comme Nicolas Pathier, responsable d’une boulangerie en Australie.

Au-delà du Prix…

Lorsqu’il apprend sa sélection régionale pour le Prix du maître d’apprentissage, Nicolas est très heureux. Quand il est informé qu’il fait partie des cinq lauréats nationaux 2018, c’est avec toute son équipe qu’il partage cette bonne nouvelle. Pour Nicolas, ce Prix est la récompense d’un travail collectif, auquel il associe naturellement toutes les personnes de son entreprise.

Il partage également cette distinction avec tous les habitants de son village, avec lesquels il entretient une grande complicité. Nicolas espère continuer le plus longtemps possible cette belle aventure qu’est l’artisanat, tout en gardant le plaisir de servir ses clients et de former la nouvelle génération d’artisans.

Souvenirs d’apprenti…

Ma plus grande fierté est de voir mes apprentis vivre de leur passion pour l’artisanat à l’étranger. Malgré la distance, je suis en contact régulier avec chacun de mes anciens apprentis : l’un est chocolatier à New York, l’autre boulanger à Sydney, un autre à Dubaï… Le dernier arrivé dans l’entreprise, Valentin, est également très prometteur. À seulement dix-huit ans, il a déjà obtenu deux CAP, et je le pousse à aller encore plus loin dans son apprentissage, en passant un maximum de diplômes mais également en participant à des concours. En ce moment, il prépare le concours du Meilleur apprenti de France en boulangerie et je suis convaincu que son investissement sera récompensé !