Félicitations aux lauréats 2017 du prix du maître d’apprentissage !

lauréat Priscilla PRUVOST

Priscilla PRUVOST

Priscilla Pruvost est la lauréate 2017 du Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Jeune maître d’apprentissage ». Découvrez son témoignage

 

Participation au Prix du maître d’apprentissage

Soutenue par la chambre de métiers et de l’artisanat de la Moselle et par ses collègues boulangers, Priscilla Pruvost décide de participer au Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Jeune maître d’apprentissage » pour valoriser son engagement : elle commence à former ses premiers apprentis à vingt-cinq ans. En 2012, elle décide de suivre une formation au sein de la chambre de métiers et de l’artisanat pour apprendre à transmettre son métier. Elle n’hésite pas aujourd’hui à avoir recours aux croquis et aux mimes pour enseigner aux jeunes le bon geste, la bonne technique. Cependant, la fonction de maître d’apprentissage ne requiert pas que de la pratique : le partage d’expérience va bien souvent au-delà de la simple transmission de techniques, comme l’apprentissage du savoir-être, également au coeur du métier. Pédagogue et patiente, à trente ans, Priscilla Pruvost se positionne ainsi avec ses jeunes comme une « marraine », chargée de les accompagner dans leur évolution professionnelle et personnelle.

Au-delà du Prix…

Quand Priscilla apprend qu’elle est lauréate nationale de la catégorie « Jeune maître d’apprentissage », c’est un grand moment de bonheur et d’euphorie. Cette reconnaissance vient récompenser son engagement croissant pour la formation et renforce ses convictions : « l’apprentissage c’est la relève, c’est très important pour moi ». Dynamique et déterminée, elle s’est lancée, en parallèle de ses missions, le défi de devenir la première femme boulangère MOF (Meilleur Ouvrier de France). La première étape du concours est prévue en septembre à Paris, un mois avant le concours des MAF de son apprenti.

Souvenirs d’apprenti…

Je me souviens très bien de Jean-Christophe, mon premier apprenti. Il est resté dans notre entreprise pendant quatre ans. Il a obtenu son Brevet Professionnel de boulanger et travaille aujourd’hui en CDI chez un collègue : je suis très fière de sa réussite. Le voir s’épanouir dans son métier est une vraie fierté pour moi. Je peux considérer que j’ai rempli mon devoir de maître d’apprentissage en l’accompagnant sur les différentes étapes de sa formation, tant sur le plan professionnel que personnel.