L’édition 2018 du prix du maître d’apprentissage est lancée ! Inscrivez-vous en ligne

lauréat Sylvestre MONTANTEME

Sylvestre MONTANTEME

Sylvestre MONTANTEME est le lauréat 2018 du Prix du maître d’apprentissage dans la catégorie « Valorisation de la mixité ». Découvrez son témoignage

 

Portrait d’un artisan passionné

Sylvestre a un parcours atypique : d’abord transporteur logisticien, il change brusquement de métier à l’âge de vingt-cinq ans en découvrant, par hasard, l’entreprise de plâtrerie de son beau-père. Très intéressé par le métier, il passe alors un CAP puis BP plâtrier, chez les Compagnons du Devoir, à Lyon.

À l’issue de sa formation, il décide en 2004 de racheter les « Établissements Chanu » et devient chef d’entreprise. Il est aujourd’hui responsable d’une équipe composée de dix-neuf salariés et cinq apprentis. Voir son beau-père former des apprentis a incité Sylvestre à faire demême.

Depuis vingt ans, il accueille donc des jeunes afin de leur transmettre son savoirfaire, ses méthodes et son expérience. Être maître d’apprentissage est quelque chose de naturel pour Sylvestre. Passionné, il aime transmettre les techniques de ce travail artisanal afin de le perpétuer.

Participation au Prix du maître d’apprentissage

Sylvestre a toujours été attaché à l’apprentissage. Participer au Prix du maître d’apprentissage constitue une belle occasion de montrer l’importance et le rôle de ceux qui forment chaque jour les jeunes aux métiers. Très attaché à améliorer la mixité au sein de sa profession, il s’est lui-même engagé à accueillir au minimum une fille chaque année parmi ses apprentis.

Selon Sylvestre, avoir cette diversité dans son équipe est un réel atout, car une présence féminine apporte une ambiance différente, plus équilibrée. Faire venir des femmes dans un milieu majoritairement masculin permet de briser les préjugés sur le métier, mais aussi de faire évoluer l’entreprise.

Sylvestre a ainsi constaté qu’avoir une entreprise mixte a permis à ses salariés, pour la plupart des hommes, d’avoir un regard différent sur leur métier. Les femmes ont leur place à part entière et sont complémentaires au travail masculin. Elles font preuve de plus d’initiatives et permettent à l’entreprise d’évoluer. La mixité a changé le regard que les gens ont sur le métier de plâtrier-peintre et les différentes façons de l’appréhender.

Au-delà du Prix…

Lorsque Sylvestre apprend qu’il est lauréat national du Prix du maître d’apprentissage, il est agréablement surpris. Devenir maître d’apprentissage est, selon lui, un choix personnel guidé par une volonté forte de transmettre son savoir. Il ne faut pas le faire par obligation. Obtenir ce Prix est une belle reconnaissance de cet engagement dans sa globalité.

Sylvestre y voit un signe très positif qui l’encourage à poursuivre son implication en faveur de l’apprentissage. Conscient de l’importance de ses actions, il a à coeur de former une relève compétente et motivée pour les prochaines années.

Souvenirs d’apprenti…

Je suis très attaché à cette mixité. Elle favorise la bonne ambiance au sein de l’équipe et facilite la collaboration. Fille comme garçon, chacun apporte quelque chose de différent. Ça a été le cas avec Angélique, quinze ans, apprentie chez moi depuis septembre 2017. Au bout de quatre mois dans l’entreprise, elle prenait déjà beaucoup d’initiatives et avait de bons réflexes. J’étais agréablement surpris par son implication et la façon dont elle s’est adaptée rapidement à un milieu qui reste tout de même très masculin. Elle a su prendre ses marques, c’est un signe qu’elle se sent bien où elle est. Cela me conforte aussi dans l’idée que j’ai bien fait de lui donner sa chance